Articles AHL-AL-ATHAR

Message destiné aux salafis de France.

Par Souleyman Abou 'Ali al-Gwadeloupi

> Nassiha de votre frère Souleyman Abou 'Ali Bébel
> Le : 15 rabi' awwal 1434 h. / 27 janvier 2013


As-Salamou 'alaykoum wa rahmatoullah !

La louange entière est à Allah ! Que le salut et la bénédiction soient sur notre prophète Mohammed, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et tous ceux qui les suivent convenablement !

Tout d'abord, nous devons remercier Allah de nous avoir guidé à l'Islam, et plus précisément à l'islam authentique, représenté dans le minhaj salafi qui consiste à suivre les enseignements du Coran et de la Sunna selon la compréhension des pieux prédécesseurs.

En effet, le minhaj salafi n'est rien d'autre que l'attachement fervent et minutieux à la révélation d'Allah, Coran et Sunna, selon la voie des "salafs salihs".

- Le Coran : livre et parole d'Allah que l'ange Djibril (que la paix soit sur lui) a transmis au prophète Mohammed (qu'Allah lui accorde salut et bénédiction). Le faux ne peut l'atteindre car Allah le Très-Haut s'est porté Lui-même garant de le préserver de toute altération.

- La Sunna : tradition du dernier messager d'Allah, Mohammed ibn 'Abdillah (qu'Allah lui accorde salut et bénédiction), contenue dans les hadiths authentiques rapportant les paroles, les actes et les approbations de ce noble prophète (qu'Allah lui accorde salut et bénédiction). Il ne parlait pas sous l'effet de la passion, mais tout ce qu'il nous a enseigné n'est qu'une révélation d'Allah, le Seigneur des mondes.

- Les "salafs salihs" : les pieux prédécesseurs, terme qui désigne les trois premières générations de l'Islam dont Allah et Son Prophète ont fait les éloges, et qui sont les compagnons du Prophète ("sahabas"), ceux qui les ont suivis ("tabi'ines"), et ceux qui ont suivi cette deuxième génération ("atba' at-tabi'ines").

Donc, le véritable salafi est celui qui est attaché aux versets coraniques ainsi qu'aux hadiths prophétiques, et qui les comprend et les applique comme les ont compris et appliqués les pieux prédécesseurs.

Ensuite, je voudrais rappeler à la communauté salafie de France l'importance d'apprendre la science bénéfique, qui est la science religieuse islamique authentique tirée du Coran et de la Sunna, ainsi que des "athars" [1] des "salafs salihs".

Et sachez que cette science bénéfique ne peut s'obtenir que par l'intermédiaire des savants salafis, ou de ceux qui transmettent les paroles de ces savants, avec fidélité et une compréhension saine, parmi les étudiants et autres, à condition qu'ils soient salafis et des gens de confiance.

De même, sachez que la langue arabe est la clé qui ouvre la porte à la science islamique, et que son apprentissage est indispensable pour celui qui veut être un vrai étudiant en science religieuse ("talib al-'ilm"), et ne plus être dépendant de quelqu'un qui viendra lui traduire les paroles des savants. Ceci est très important à prendre en considération car le traducteur peut commettre des erreurs, volontairement ou non, et de-là le pauvre non arabophone va suivre une chose fausse pensant que c'est une vérité venant des savants.

C'est pourquoi je vous incite fortement à apprendre la langue arabe !

Aussi, je voudrais rappeler aux salafis que la science ne s'apprend pas en lisant des sujets postés dans des forums, et encore moins en polémiquant sur twitter, facebook, ou ces forums de discussion, surtout s'ils ne sont pas connus pour être des sites ou des forums salafis. Dans la plupart de ces sites, forums et autres (pour ne pas dire tous), les gens cachent leur véritable identité, donnent leurs avis personnels sur des questions religieuses, et écrivent tout ce qui leur passe par la tête sans revenir aux gens de science reconnus. Ceci est vraiment désolant ! Surtout venant d'une personne qui se dit salafi !

Comment peut-on oser parler d'Allah sans science ?!

Comment peut-on lire ou écouter un inconnu qui parle dans la religion d'Allah ?! Comment peut-on faire confiance à un traducteur dont on ne connait rien de lui, ni son niveau de connaissance ni la voie qu'il suit ?! Comment peut-on mettre sa religion en péril en ouvrant nos yeux, nos oreilles et nos coeurs à des gens qui ne sont pas connus pour avoir suivi des cours religieux auprès de savants salafis ?! Il serait temps de prendre conscience de la gravité de notre situation ! C'est avec beaucoup de regret que nous voyons de nombreux jeunes salafis qui ne connaissent pas les bases du minhaj salafi, et qui entrent dans des sites ou des forums non salafis où sont propagées des ambiguïtés sur la Salafiya, jusqu'à ce qu'ils ne sachent plus si cette voie est la vérité ou non !

Egalement, nous voyons beaucoup de frères anciens dans la Salafiya qui, aujourd'hui, ont perdu leur repères et se mettent à douter de certains fondements de ce minhaj béni, suite à des polémiques avec des gens de l'innovation ou de mauvaises expériences personnelles !

Tout ce que je viens de citer n'est que le résultat d'avoir négligé le retour aux savants de confiance et d'avoir pris à notre tête des gens qui ne sont pas aptes à gérer la communauté, et ceci est un des signes de la fin du monde.

En effet, le Messager d'Allah (qu'Allah lui accorde salut et bénédiction) a dit : " Allah n'enlève pas la science en l'arrachant des coeurs des hommes, mais Il enlève la science en prenant l'âme des savants. Jusqu'à ce qu'il ne reste plus de savant, les gens prennent alors à leur tête des ignorants. [Ces ignorants] sont ensuite questionnés donc ils émettent des fatwas sans science, et par-là ils s'égarent et égarent [les autres] " [rapporté par Boukhari et Mouslim].

Le Prophète (qu'Allah lui accorde salut et bénédiction) a dit vrai ! C'est exactement ce que nous avons vécu et que nous ne cessons de vivre. Beaucoup de grands savants contemporains sont morts :

- Mohammed ibn Ibrahim Âli Cheikh,

- Mohammed Aman al-Jâmi,

- 'Abdel-'Aziz ibn Baz,

- Mohammed Nasirouddine al-Albani,

- Mohammed ibn Salih al-'Outheymine,

- Mouqbil ibn Hâdi al-Wâdi'i,

- Ahmed ibn Yahya an-Nejmi,

- Abdoullah ibn 'Abdir-Rahmane al-Ghoudeyan,

- et d'autres moins connus... Qu'Allah leur fasse miséricorde à tous et qu'Il les place dans le paradis "firdaws", avec les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux !

A la disparition de chacun d'entre eux, il s'ensuivait des troubles et des problèmes dans la communauté, jusqu'à ce que certains parmi le reste des savants salafis viennent éclaircir la vérité, dénoncer le faux, et dissiper les ambiguïtés dans les sujets contentieux. Dès lors, les frères qui étaient fermes dans leur attachement à la voie des "salafs" suivaient avec clairvoyance les paroles des savants salafis qu'ils avaient toujours connus, tandis que d'autres, par confusion ou par passion, se détournaient de la vérité et de ces savants, puis cherchaient de nouvelles personnes à suivre. Et l'histoire se répète, de génération en génération !

Donc, Ô vous qui cherchez l'agrément de votre Seigneur par Son adoration : Préservez votre salafiya et prenez garde aux gens que vous lisez et écoutez ! Revenez aux gens de science salafis connus et reconnus sur lesquels il n'y a aucun doute, et partez étudier chez eux si vous en avez la possibilité !

Quant à ceux qui ne peuvent pas partir et qui ne maîtrisent pas encore la langue arabe : Apprenez votre religion auprès des frères salafis de confiance connus en France tels que : 'Abdel-Malik Abou Adam, Sidati, 'Ammar de Médine, Hassan Abou Asma, 'Abdel-Karim de Montreuil, Amjed de Blanc-Mesnil, Souleyman al-Hayiti, et d'autres... [2]

N'allez pas sur des sites non-salafis ou inconnus, et ne perdez pas votre temps à aller sur les forums, à moins qu'ils soient gérés par de vrais "toullab al-'ilm" salafis connus des savants de confiance !

Et surtout, demandez à Allah de vous affermir sur ce minhaj béni jusqu'à votre mort, et de vous préserver de l'égarement après avoir été guidés, car vos coeurs, tout comme le mien, sont entre les mains de Celui qui connait ce que vous cachez !

Qu’Allah nous accorde la sincérité, la véracité et la conformité à la vérité dans tous nos actes et paroles, et qu'Il nous facilite tout bien sur terre et dans l'au-delà

! وصلى الله وسلم على نبينا محمد وعلى آله وصحبه أجمعين والحمد لله رب العالمين


[1] Les "athars" sont les enseignements que les "salafs" ont laissé en héritage à ceux qui viennent après eux, que ce soit des paroles ou des actes.

[2] J'ai cité ici ceux que je connais personnellement et en qui j'ai confiance car je les ai rencontré et ai discuté avec eux plus d'une fois. Après, je ne devance pas Allah dans leur éloge. C'est Allah qui les jugera car Il sait mieux que quiconque ceux qui sont bien-guidés et ceux qui sont égarés !


Message destiné aux salafis de France
Ecrit par : Souleyman Abou 'Ali Bébel
Source : www.sounnah-publication.com

Imprimer E-mail