Articles AHL-AL-ATHAR

  • Accueil
  • Dogme
  • La position de la Salafiyya vis-à-vis des troubles causés par le Takfir

La position de la Salafiyya vis-à-vis des troubles causés par le Takfir

La position de la Salafiyya vis-à-vis des troubles causés par le Takfir

Écrit par ‘Abder-Rahmân Colo - qu’Allah le préserve

> Dépliant (Compilation 2014)


Allah a informé dans Son noble Livre qu'allaient survenir des épreuves et cela fait partie de Son décret. Il a dit : « Alif, Lâm, Mîm. Les gens pensent-ils que nous allons les laisser dire nous croyons sans les éprouver ? Certes nous avons éprouvé ceux qui sont venus avant eux ; et c’est ainsi que se confirme ce qu'Allah sait de ceux qui disent la vérité et de ceux qui mentent. » [Sourate 29, verset n°01/03]

De même le Prophète (ﷺ), a informé qu’allaient survenir des troubles et des dissensions. En effet, l’imam Abu Dawud a rapporté d’après Abu Moussa Al Ach'arî que le Prophète (ﷺ) a dit : « Il va survenir avant l’avènement de l’Heure des troubles comme des parcelles de nuit obscure. L’individu s’y retrouvera croyant au matin et mécréant le soir. Celui qui restera assis sera meilleur que celui qui sera debout, et celui qui sera debout sera meilleur que celui qui marche et celui qui marche sera meilleur que celui qui court. » Ses compagnons de dire : « Que nous ordonnes-tu de faire à ce moment-là ? » Et le Prophète (ﷺ) de répondre : « Soyez [les gardiens] de vos demeures. »

L’imam Muslim a rapporté d’après Abu Hurayra que le Prophète (ﷺ) a dit, dans ce même contexte : « Empressez-vous d’accomplir des œuvres avant que ne surviennent des troubles durant lesquels l’individu se retrouvera au matin croyant et le soir mécréant…»

On retrouve donc l’ordre de s’empresser à multiplier les actes d’adoration durant ces périodes de troubles. Ces mêmes périodes que connaît la communauté musulmane depuis un bon moment à tel point qu’elle ne sort pas d’une d’entre elles sans entrer dans une autre. Et c’est à Allah qu’on demande le secours.

Le Prophète () détailla le contenu de ces troubles, parmi eux le fait que les ennemis de l’Islam s’en prendront aux musulmans et ce, à cause de la négligence de ces derniers.

En effet, l’imam Abu Dawud a rapporté d’après Thawban que le Prophète () a dit : « Les communautés sont sur le point de se jeter sur vous comme les conviés se jettent sur leur plat qui leurs sont présentés. » ; Les compagnons de dire : « Est-ce que ce sera à cause de notre petit nombre ce jour-là ô Messager d’Allah ? » ; Et ce dernier de répondre : « Non, vous allez plutôt être nombreux. Mais vous serez nombreux comme l’écume de la mer, et Allah va ôter des poitrines de vos ennemis la crainte qu’ils avaient de vous et va mettre dans vos cœurs Al wahn ». Les compagnons de dire : « Qu’est-ce donc qu’Al wahn ô Messager d’Allah ? » Et ce dernier de répondre : « C’est l’amour de ce bas-monde et le fait de détester la mort. »

Nous retrouvons dans un autre hadith rapporté par l’imam Abu Dawud que d’après Ibn ‘Omar, le Prophète () a dit : « Lorsque vous aurez recours à Al-‘ina -sorte de vente usuraire interdite-, que vous vous mettrez à suivre les queues des vaches, que vous vous satisferez des plantations –tout cela renvoie à l’amour de ce bas monde cité dans le hadith précédent- et que vous délaisserez la lutte dans le sentier d’Allah -renvoyant cette fois-ci au fait de détester la mort-; alors Allah va vous faire subir une humiliation à laquelle Il ne mettra un terme que lorsque vous reviendrez à votre religion ».

On en conclu que les causes de cette faiblesse et de cette situation sont internes.

Et parmi ce qui concoure à l'apparition de cette faiblesse et caractérise l'éloignement de la religion annoncé par le prophète () : l’innovation religieuse (Al bid'a) qui consiste à ajouter à la religion ce qui n'en fait pas partie. Ces innovations sont donc venues se rajouter à cette religion complète et parachevée qui n’accepte ni la modification ni l’augmentation ni la diminution. S'en est suivi l'apparition de la division qui avait été annoncé par le Prophète (). Il a en effet dit : « Les juifs se sont divisés en 71 groupes, les chrétiens se sont divisés en 72 groupes et ma communauté va se diviser en 73 groupes. Tous sont en enfer sauf un, et c’est Al-Jamâ‘a. »

Al-Jamâ‘a c’est le groupe uni sur la vérité, ou en d’autres termes : « que tu sois sur la vérité même si tu es tout seul » comme l’a dit Ibn Mas‘ud.

On retrouve ce sens dans une autre version de ce hadith lorsque le Prophète () a dit : « Ce sont ceux qui sont sur quoi je suis aujourd’hui, moi ainsi que mes compagnons. »

C’est ainsi qu'après la mort du Prophète (), des groupes déviants apparurent : les khawarij qui se sont, entre autre, égarés dans des questions liées à la mécréance notamment le statut, dans l'Islam, du musulman qui commet des grands péchés et celui du gouverneur qui juge avec autre que ce qu'Allah a révélé. Ce groupe-là s'est ainsi isolé de la communauté, à statuer de la mécréance d'une grande partie de cette dernière et fut la cause de nombreuses effusions de sang. Puis les qadariyya qui se sont égarés dans le sujet du destin.

Puis les chiites, suivis des mu'tazila, puis des jahmiyya.

Et comme il est dit : à chaque peuple ses héritiers! C'est ainsi que, de nos jours, nous trouvons les successeurs de ces groupes, y compris au sein de certains mouvements utilisant l'Islam à des fins politiques tel que le mouvement d'Al Ikhwan Al Muslimun (les frères musulmans).

Il faut savoir que les ennemis de l’Islam utilisent en vérité ces groupes-là afin de semer le trouble au sein de la communauté musulmane. Ils en vont même jusqu'à financer, aider et fournir des armes à certains de ces groupes.

Quel étonnant et flagrant paradoxe que de les voir d’une part aider ces mouvements déviants et concourir à l'apparition des troubles qu'ils causent et que nous constatons avec tristesse dans les pays musulmans; et d’autre part, regretter les résultats des troubles qu’ils ont eux-mêmes causés.

Ils cherchent à soulever les peuples contre leurs gouverneurs, salissent leurs images et enfin aident et financent les groupes rebelles à se révolter contre eux, et par la suite déplorent le fait qu’il y ait des personnes en partance de leurs pays vers ces zones de troubles.

Pire encore, ils accusent les gens de la Sunnah, qui traitent ces problèmes à la racine en expliquant la religion de l’Islam de manière authentique conformément aux textes du Coran et de la Sunnah selon la compréhension des pieux prédécesseurs, d’être à l’origine de ces troubles dont ils sont innocents.

Effectivement la conformité à la Sunnah, à la voie des pieux prédécesseurs : la Salafiya, est la réelle solution à ces problèmes que rencontre le monde actuel. Il est donc important de répéter et d’insister sur certains des fondements qui constituent cette voie.

Basons nous, par exemple, sur le hadîth d'Al ‘Irbad Ibn Sariya qui dit qu’un jour le Prophète () a accordé à ses compagnons une exhortation qui a fait frémir les cœurs et pleurer les yeux à tel point que les compagnons ont dit : « Ô Messager d’Allah, c’est comme si c'était l'exhortation de quelqu’un qui fait ses adieux, fais-nous donc une recommandation». Le Prophète () de dire alors : « Je vous recommande la crainte d’Allah, l’écoute et l’obéissance, même si celui qui vous dirige est un esclave abyssin car celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences. Cramponnez-vous donc à ma Sunnah et à celle de mes Califes bien guidés, mordez-la à pleines dents et méfiez-vous des choses nouvellement inventées en religion, car toute chose nouvellement inventée en religion est une innovation, et toute innovation est un égarement».

Citons aussi le hadith que l’imam Muslim a rapporté d’après Abu Hurayra qui rapporte que le Prophète () a dit : « Allah agrée pour vous trois choses et Il en réprouve trois autres. Il agréé pour vous que vous l’adoriez et que vous ne Lui accordiez aucun associé [dans Son adoration] et que vous vous cramponniez tous ensemble au câble d’Allah et que vous ne vous divisiez pas». Et dans une version de l’imam Ahmad : « … et que vous soyez d’un conseil loyal vis-à-vis de ceux qui vous dirigent».

On retrouve au travers de ces deux hadîths des bases fondamentales de la voie du Prophète () selon la compréhension des pieux prédécesseurs de cette communauté, qui n'est autre que la Salafiyya. Parmi elles :

la sincérité du culte vis-à-vis d’Allah et le fait de s’écarter de l’associationnisme qui consiste à adorer autre qu’Allah en plus que d’adorer Allah.

le fait de se cramponner tous ensemble au câble d’Allah qui n’est autre que la voie sur laquelle était le Prophète () et ses compagnons, et ne pas se diviser. l’écoute et l’obéissance aux dirigeants musulmans et le fait d’être d’un conseil loyal vis-à-vis d’eux. être méfiant vis-à-vis des innovations et de leurs adeptes et mettre en garde contre eux.

En insistant sur ces deux derniers points, on se rend compte que les salafis -par la grâce d’Allah et Sa permission- sont la cause du fait que de nombreux maux et dissensions sont écartés.

Étant donné qu’ils traitent à la racine ces problèmes de takfir, de terrorisme et également de rébellion et de combats présentés par les innovateurs et les ennemis de l’Islam comme étant le Djihad alors qu’en vérité, bien souvent, ils sont loin du véritable Djihad prôné par la religion.

C’est pour cela que tu ne trouveras pas parmi les salafis, des jeunes qui s’en vont participer à ce genre de combats, contrairement à ce que les ennemis de l’Islam voudraient faire croire et ce, afin d’écarter la masse des gens de la vérité et de ses adeptes.

Il est donc impératif d’insister sur ce sujet, sur la position que doit adopter le musulman vis-à-vis des gouverneurs musulmans d'une part, et, d'autre part, vis-à-vis des innovateurs afin qu’ils s’écartent de ces derniers qui sont similaires à des scorpions qui, comme le disait l’imam Al Barbahârî, cachent leur queue dans le sable et lorsqu’ils ont obtenu la confiance de leur proie et les trouvent inattentifs viennent les piquer et diffuser en eux leur venin.

C’est pour cela qu’il est impératif de s’écarter totalement des innovateurs, de ne pas tomber dans la complaisance avec eux, et de mettre en garde contre eux et leurs égarement, car comme il est dit : « Mieux vaut prévenir que guérir».

Nous aurons l’occasion de parler des différents groupes et mouvements innovateurs actuels tels que « les takfiris » en tout genre : « les frères musulmans », parmi lesquels : les qutbis, sururis, et les haddadis, ainsi que d'un mouvement constituant une des antichambres du Takfir et du terrorisme, qui n'est autre que le mouvement tabligh se prétendant comme un mouvement pacifiste et apolitique alors qu'exerce en son sein bon nombre d'individus déviants à tendances révolutionnaires.

Il est impératif d’être au point à ce sujet et d’assimiler les fondements que nous avons pu citer. De même que d'être fidèle à la Jamâ’a, le groupe uni sur la vérité, et d’être lié aux savants de la Sunnah. C’est là quelque chose de primordial surtout à une époque dans laquelle l'ignorance s'installe et dans laquelle la science disparait. De plus, le Prophète () a expliqué comment allait survenir cette disparition, dans ce qui fût rapporté de lui par Al Bukhârî et Muslim d’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr Ibn Al-‘As : « Certes Allah ne reprend pas la science en l’arrachant des poitrines des serviteurs mais il la reprend plutôt par la mort des savants à tel point que lorsqu’il ne reste plus de savant, les gens commencent à prendre comme tête des ignorants vers qui ils reviennent et qu’ils questionnent. Ces derniers leur répondent et ainsi s’égarent et égarent».

Qu’Allah nous préserve de tout cela.

Et que Ses éloges et le salut soient sur notre Prophète Muhammad ainsi que sa famille et ses compagnons. Et la louange est à Allah, Seigneur de l'Univers.


La position de la Salafiyya vis-à-vis des troubles causés par le Takfir
Écrit par ‘Abder-Rahmân Colo - qu’Allah le préserve.
Dépliant (Compilation 2014)

Imprimer E-mail